L’introuvable bilan du Rassemblement national au Parlement européen

Par

Si son entrée en force à Strasbourg, il y a cinq ans, a représenté pour le RN une formidable aubaine financière, son bilan sur le fond reste en revanche des plus minces.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le soir du 25 mai 2014, l’ambiance est à l’euphorie teintée de surprise au siège du FN. Parmi les cadres du parti d’extrême droite, peu s’attendaient à un score aussi important. En tête avec 24,9 %, le FN va envoyer à Strasbourg 24 députés, dont certains sont manifestement pris de court et peu préparés à exercer un mandat européen.