L’homme fort de la viticulture corse accusé de squatter des terres

Christian Orsucci, président de la Safer et de la plus grande cave coopérative viticole de Corse, est assigné en référé pour l’exploitation illégale d’un vignoble, alors que le préfet lui a refusé l’autorisation.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Mercredi matin, un poids lourd de l’agriculture insulaire est cité à comparaître au tribunal judiciaire de Bastia. Christian Orsucci, président de la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural (Safer) Corse, président directeur de l’Union des vignerons de l’île de Beauté, propriétaire de la cave coopérative d’Aleria où sont vinifiés les vins de grande consommation vendus en Corse (La Réserve du président) et ancien président de la chambre d’agriculture de Haute-Corse, est assigné en référé pour l’exploitation illégale d’un domaine viticole en violation d’une décision préfectorale.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal