Marche des fiertés LGBTQI+ : des militants repolitisent la fête

Par

La marche des fiertés organisée samedi à Paris était critiquée par des militants qui dénoncent des sponsors adeptes de « pinkwashing » ou la présence, les années passées, d’une association de policiers. Une scission n’est pas à exclure à l'avenir, les organisateurs aspirent cette année à un défilé plus politique et radical.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le temps de la scission est-il venu ? Alors que la traditionnelle marche des fiertés a lieu samedi à Paris, les critiques se font plus violentes contre l’Inter-LGBT, organisatrice de l’événement regroupant 60 associations.