Vol d’une carte bleue lors d’une garde à vue: un policier mis en examen

Par Cécile Hautefeuille

Un policier est mis en examen pour vol, tentative d’escroquerie et escroquerie. Il est soupçonné d’avoir utilisé la carte bleue d’une gardée à vue en 2019. Une instruction est ouverte pour des violences commises sur la jeune femme pendant sa garde à vue.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«J’étais persuadée que jamais, on ne me croirait. Que toute cette histoire allait être enterrée. » Margaux*, une étudiante de 24 ans, se dit aujourd’hui « soulagée de voir que ça avance ». Soulagée que sa plainte pour « utilisation frauduleuse de carte bleue » ait conduit à une enquête. Et, depuis le 18 septembre dernier, à la mise en examen d’un policier. Les chefs de mise en examen, confirmés à Mediapart par le parquet, sont « vol », « tentative d’escroquerie », « escroquerie » et « détournement d’objets d’un dépôt public ». Le tout, « par une personne dépositaire de l’autorité publique ».