A gauche, l’obsession républicaine nourrit la discorde

Par et

Entre les reproches d’Anne Hidalgo aux Verts, l’exercice de style républicain de Yannick Jadot, et la rhétorique souverainiste d’Arnaud Montebourg, ce week-end a illustré les acrimonies, les postures et les divergences de fond qui minent la gauche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme ces dernières semaines l’ont abondamment illustré, les membres de la majorité au pouvoir ne se privent pas d’invoquer la République. Sans jamais la définir vraiment, ils la brandissent ad nauseam, réduisant cette référence à un outil de disqualification d’adversaires politiques, soupçonnés de ne pas souscrire à ses valeurs.