Franck Page, autoentrepreneur ubérisé et mort au travail

Par

L’Humanité revient sur le décès, le 17 janvier, d’un livreur d’Uber Eats percuté par un camion près d’une entrée d’autoroute alors qu’il portait un repas. Le syndicat CGT des coursiers à vélo pointe le danger des parcours proposés par l’application Uber.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jeudi 17 janvier, peu après midi, à la hauteur de la bretelle d’entrée de l’A630, à Pessac Saige-Ladonne (Gironde), Franck Page est décédé, renversé par un camion qui ne l’a pas vu. Ce jeune coursier à vélo d’Uber Eats était en train de livrer un repas. Comme le raconte L’Humanité, il venait de s'installer à Bordeaux où il étudiait à la faculté d’économie et travaillait comme livreur autoentrepreneur pour compléter sa bourse d’études insuffisante. Une enquête est en cours.