L'inspection du travail et le parquet d'Annecy ont à nouveau rendez-vous

Par

Laura Pfeiffer, l’inspectrice du travail condamnée pour avoir dénoncé les abus de l'entreprise Tefal, retourne devant le tribunal. Cette fois, sur le banc des victimes, après avoir été outragée par un cadre d'entreprise. Mais les syndicats craignent que le parquet ne sabote la procédure...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Laura Pfeiffer, l’inspectrice du travail, condamnée en décembre pour avoir fait son travail et qui s’est vu décerner le prix 2016 de l’éthique par l’association anti-corruption Anticor, retourne devant le tribunal correctionnel d’Annecy (Haute-Savoie) ce vendredi 26 février. Cette fois, sur le banc des victimes, là où aurait dû être sa place dans l’affaire Tefal. En 2012, elle a été outragée par le numéro deux d’une grosse entreprise du BTP de la région, l’entreprise Dunoyer. Alors qu’elle effectuait une visite dans l’entreprise afin de vérifier la mise en conformité ou non des machines dangereuses, dossier encalminé depuis deux ans, l’entreprise refusant de se justifier sur son parc machines, elle avait été très mal reçue par l’adjoint du patron, responsable de production.