Total mis en demeure pour ses activités en Ouganda

Par

Le géant pétrolier français veut exploiter 400 puits de pétrole sur six champs dans un parc national protégé et construire le plus grand oléoduc du monde en Ouganda. Les populations locales sont expulsées dans des conditions dénoncées par les ONG. Celles-ci envisagent de porter plainte au nom du devoir de vigilance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Total mis en demeure, acte II. Après l'avoir été par plus d'une dizaine de collectivités territoriales françaises la semaine passée pour son inaction climatique, le géant du fossile est de nouveau mis en demeure par six associations, cette fois-ci pour ses activités en Ouganda.