Audiovisuel public: de petits pas vers l'indépendance

Par

L'Assemblée a voté la fin de la nomination des patrons des télés et radios publiques par le président de la République. Les socialistes se réjouissent que la règle voulue par Nicolas Sarkozy soit bientôt révolue. Mais cela ne signifie pas la fin de la dépendance des médias publics envers le pouvoir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il était nécessaire de mettre un terme au fait du prince, l’Assemblée nationale vient de le faire. Et maintenant ? Les députés ont voté dans la nuit de mercredi à jeudi le projet de loi sur l’indépendance de l’audiovisuel public, dont la disposition phare est de rendre au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) le pouvoir de désigner les patrons de chaînes et radios publiques.