Aurélie Filippetti: «Je ne serai pas candidate à un nouveau poste ministériel»

Par

Dans une lettre envoyée à François Hollande et Manuel Valls, Aurélie Filippetti, ministre de la culture depuis mai 2012, explique pourquoi elle n'est pas «candidate à un nouveau poste ministériel».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Aurélie Filippetti claque la porte. Ministre de la culture depuis mai 2012, la députée de Moselle va retrouver l'Assemblée : dans une lettre envoyée à François Hollande et Manuel Valls lundi matin, et dont Mediapart a obtenu copie, elle explique pourquoi elle n'est pas « candidate à un nouveau poste ministériel ». Aurélie Filippetti estime que les dernières discussions au sein du gouvernement sur la politique économique « furent le tragique contrepied de tout ce pourquoi nous avons été élus ». « L'alternative n'est pas entre la loyauté et le départ. La question est : de quelle loyauté parle-t-on et pourquoi est-on investi d'une responsabilité politique ? (...) Je choisis pour ma part la loyauté à mes idéaux », explique la désormais ex-ministre.