A La Rochelle, les socialistes veulent s'ancrer dans la social-écologie

Par

Premier rendez-vous du genre en quatre ans, l’université d’été du Parti socialiste a réaffirmé la transition politique engagée par la nouvelle direction. Non sans quelques grincements de dents et de lourdes interrogations sur la capacité du PS à rassembler les gauches.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Rochelle, envoyé spécial.– Le temps est au beau fixe à La Rochelle. À l’image de la météo, le Parti socialiste veut croire que son retour en terre de Charente-Maritime du 23 au 25 août pour son université d’été – rebaptisée Campus19 – prédit un avenir un brin plus radieux en regard des deux années qui viennent de s’écouler depuis la présidentielle.