Les magistrats très remontés contre Dupond-Moretti

Par

Le nouveau ministre de la justice cristallise la colère des magistrats, qui dénoncent une déstabilisation du Parquet national financier et une remise en cause de leur indépendance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il faut remonter aux années Sarkozy pour voir des magistrats à ce point en colère. Jeudi 24 septembre, à 13 heures, des centaines de juges du siège et de membres du parquet se sont rassemblés devant leur tribunal, sur tout le territoire, à l’appel de leurs organisations syndicales. Une réaction rare de ce corps tenu par le devoir de réserve, motivée par les attaques du nouveau ministre de la justice Éric Dupond-Moretti contre le Parquet national financier (PNF), d’une part, et ses propos polémiques sur « l’entre-soi », « le vase clos » et le corporatisme des magistrats, d’autre part.