Christian Paul: «Qu’on se rassure! Le PS ne survivra pas»

Par

Le député et chef de file des ailes gauches du PS appelle à la création d’un « nouveau parti de la gauche française » après l’élection présidentielle. D’ici là, il appelle à battre François Hollande dans la primaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À la veille du second tour de la primaire de la droite, dont François Fillon est favori, le député socialiste Christian Paul s'inquiète d'une « révolution conservatrice et néolibérale à la française ». Mais s'il y voit une nouvelle « droitisation de la droite », il juge l'exécutif responsable de « l'affaiblissement historique de la gauche française ». Auteur d'un essai publié récemment par la Fondation Jean-Jaurès, Les Îles et l’archipel : pourquoi la gauche (re)vivra, le chef de file des “frondeurs” de l'Assemblée et des ailes gauches du PS appelle à la réinvention de la gauche et à la création d'un nouveau grand parti au lendemain de la présidentielle. « Il faut un nouveau parti et un parti d’un nouveau type. » D'ici là, il espère encore éviter l'explosion totale de son camp en 2017 en promouvant la primaire prévue en janvier prochain. Il espère la défaite de François Hollande au profit d'un « candidat de la gauche de gouvernement alternative »