Karachi: le bras droit de Balladur, Nicolas Bazire, fait défection au procès

Par

Condamné lourdement par le tribunal correctionnel, l’ex-directeur de cabinet d’Édouard Balladur a décidé de ne pas venir témoigner, mardi 26 janvier, devant la Cour de justice de la République. Plusieurs témoins importants, dont Thierry Gaubert, ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy lui aussi condamné, ont pris la même décision.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La grande salle d’audience de la Cour de justice de la République (CJR) est restée vide, mardi 26 janvier, pour le quatrième jour prévu du procès de l’ancien premier ministre Édouard Balladur et de son ex-ministre de la défense François Léotard. Invité à témoigner par le parquet général, Nicolas Bazire, l’ancien directeur de cabinet de Balladur et son directeur de campagne en 1995, a en effet refusé de venir s’expliquer devant les juges. La journée initialement prévue pour l’entendre est une journée blanche pour la CJR – qui a prévu de siéger les mardi, mercredi et jeudi après-midi, jusqu’au 11 février.