FN: Frédéric Chatillon mis en examen

Par

Au cœur du dispositif de communication du FN avec ses sociétés, Frédéric Chatillon a été mis en examen le 15 février, dans le cadre d’une enquête ouverte fin octobre par le parquet de Paris pour « escroqueries » et « abus de biens sociaux » lors des élections de 2014 (municipales, européennes et sénatoriales) et de 2015 (départementales).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Voilà Frédéric Chatillon encore mis en examen. Ce vieil ami de Marine Le Pen, au cœur du dispositif de communication du Front national avec ses sociétés depuis 2011, a été mis en examen dans l’enquête sur le financement des campagnes frontistes en 2014 et en 2015. Cette mise en examen, dont Le Monde s’est fait l’écho, a eu lieu le 15 février pour « abus de biens sociaux ». Elle intervient dans le cadre d’une nouvelle enquête ouverte le 26 octobre sur les élections municipales et européennes de 2014, ainsi que sur les départementales de 2015, et dont Mediapart avait révélé l’existence.