Se disant victime de violences policières, un enseignant de Paris-1 porte plainte

Par

Guillaume Vadot a publié vendredi un témoignage anonyme sur un contrôle d'identité qui a mal tourné pour lui jeudi soir. Les faits qu'il décrit – des violences verbales et physiques, des menaces de viol et de mort – l'ont poussé à prendre un avocat. Une plainte devait être déposée mardi. Le Défenseur des droits devrait être saisi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le message a commencé par faire le tour des réseaux sociaux : Facebook, Twitter. Christian Salmon, blogueur sur Mediapart, l’a republié sur son blog. Vendredi 23 septembre, le témoignage anonyme d’un homme présenté comme « enseignant à Paris-1 » faisant état de violences policières s’est répandu comme une traînée de poudre.