Le message a commencé par faire le tour des réseaux sociaux : Facebook, Twitter. Christian Salmon, blogueur sur Mediapart, l’a republié sur son blog. Vendredi 23 septembre, le témoignage anonyme d’un homme présenté comme « enseignant à Paris-1 » faisant état de violences policières s’est répandu comme une traînée de poudre.