Le trafic des migrants prospère sur la souffrance des réfugiés syriens

Une traversée clandestine depuis la Libye ou la Turquie peut rapporter plusieurs millions d'euros aux passeurs. Ce business mortifère prend de l'ampleur car les Syriens, issus des classes moyennes, sont plus riches que les autres exilés et n'ont souvent pas d'autre choix que de fuir. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le trafic de migrants n’a jamais été aussi florissant. En raison de l’afflux de personnes fuyant leur pays aux frontières de l’Europe, ce business mortifère s’est développé le long des routes migratoires, en particulier en Turquie et en Libye, là où la traversée de la Méditerranée impose le recours à des passeurs.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal