Contrôles au faciès: six ONG lancent une action de groupe contre l’Etat

Par et

Dénonçant une « discrimination systémique » dans la mise en œuvre des contrôles d’identité, ces associations s’approprient une innovation juridique de 2016 pour faire constater le « manquement » de l’État.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce mercredi, un projet élaboré en toute discrétion pendant plusieurs mois éclate au grand jour : par le biais d’une action de groupe, six ONG anti-discriminations espèrent contraindre l’État français à en finir avec les contrôles au faciès, un phénomène documenté depuis de nombreuses années sans donner lieu à des changements de fond.