Alain Claeys (PS) : « En matière de fin de vie, il faut une loi en faveur des malades »

Par

Le député PS Alain Claeys est le co-rapporteur avec l’UMP Jean Leonetti de la loi sur la fin de vie. Il préconise d’ouvrir un droit pour chacun à rédiger des « directives anticipées », et la possibilité de placer en « sédation profonde » les malades en phase terminale. Des députés PS veulent proposer un amendement autorisant l’euthanasie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À la fois trop et pas assez… Le projet de loi sur la fin de vie, rapporté par Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (UMP), est d’abord celui d’une recherche de consensus. Passé en commission la semaine dernière, et présenté à l'Assemblée à partir du 10 mars, il ne veut effaroucher personne. Ni ceux qui s’opposent à toute idée d’euthanasie, ni ceux qui la réclament. Il est donc très prudent, mais revendique l'ouverture de nouveaux droits.