La Cour des comptes dénonce l’opacité de Parcoursup

Par

La Cour des comptes signe, jeudi 27 février, un rapport cinglant sur Parcoursup, la plateforme d’affectation des lycéens dans l'enseignement supérieur. Les magistrats financiers critiquent l’opacité régnant sur les critères de sélection et recommande d’anonymiser les noms des établissements d’origine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le réquisitoire est sévère. Les craintes des opposants à Parcoursup sont avérées. Après les syndicats du supérieur, le Défenseur des droits ou encore des sénateurs, la Cour des comptes brocarde le fonctionnement du système d’affectation dans l’enseignement supérieur dans un rapport d’une centaine de pages (à lire ici), remis jeudi 27 février au Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques de l’Assemblée nationale.