Aux Invalides, les extrémistes ne désarment pas

Dimanche, des dizaines de milliers d'opposants au mariage pour tous ont défilé à Paris, pour la première fois depuis la promulgation de la loi. À l'issue de la manifestation, de violents affrontements ont éclaté entre les forces de l'ordre et des centaines de militants. 293 personnes ont été interpellées, dont 231 placées en garde à vue. Reportage photos et vidéo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elle était annoncée comme le baroud d’honneur des anti-mariage pour tous après des mois de mobilisation. Dimanche, la première manifestation depuis la promulgation de la loi Taubira a réuni plusieurs dizaines de milliers de personnes à Paris – 150 000 selon la police, un million selon les organisateurs. La foule était nombreuse, répartie entre les trois cortèges de la “Manif pour tous” et un cortège mené par l’organisation catholique intégriste Civitas (dans lequel on trouvait aussi des groupuscules d'extrême droite comme les Jeunesses nationalistes). Mais cette manifestation – la dernière pour Jean-François Copé – a été entachée de nombreux incidents.