En France, le RN reprend la tête face à des oppositions morcelées

Les élections européennes ont confirmé le retour du RN (23 %) comme principal adversaire d’Emmanuel Macron (22 %). Hors de ce duopole, le reste du paysage politique est explosé, avec une abstention de 49 %. Les écologistes sont en tête à gauche (13 %), LR s’effondre (8 %).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La stratégie d’Emmanuel Macron lui revient en pleine figure. À force de réduire le débat politique à son opposition au nationalisme, il l’a installé comme seul adversaire capable de lui passer devant à ces européennes, tandis que gauches et droite républicaine sont éparpillées façon puzzle.