Les dirigeants de Virgin, en faillite, ont décroché primes et bonus

Par

Au terme de semaines de bataille, les salariés de la chaîne de magasins culturels sont parvenus à obtenir un plan social « digne et décent ». Mais depuis des mois, l’équipe de direction s’occupait de ses indemnités et bonus divers afin de partir dans les meilleures conditions au 30 juin 2013, comme le prouvent les documents que nous publions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils ont refermé la porte avec le sentiment douloureux de ne pas avoir pu inverser la fatalité de la faillite, mais aussi la fierté de s’être battus jusqu’au bout. Vendredi 21 juin, les salariés de Virgin Megastore ont cessé l’occupation des magasins de la chaîne de produits culturels. Un nouvel accord avait été conclu la veille permettant d’améliorer les conditions du plan de sauvegarde de l’emploi.