Kadhafi explique avoir financé Sarkozy dans un enregistrement inédit

Par

Dans un entretien enregistré, réalisé en mars 2011, que l'émission Pièces à conviction (France 3) diffuse ce mercredi, l'ancien dictateur libyen confirme avoir financé la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. « Pour nous, en tant que Libyens, s'il gagne les élections grâce à nos fonds, c'est vraiment un gain », dit-il.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

L'émission Pièces à conviction diffuse ce mercredi à 23h15 sur France 3 un enregistrement inédit d'un entretien réalisé le 15 mars 2011 par une journaliste du Figaro : l'ancien dictateur libyen, Mouammar Kadhafi, confirme lors de cet entretien avoir financé la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

« Mon cher ami Sarkozy a un désordre mental… C'est moi qui l'ai fait arriver au pouvoir. Nous lui avons donné le financement nécessaire pour qu'il puisse gagner l'élection (…). Il est venu me voir, dans cette tente. Il nous a demandé un montant, on lui a donné le montant », affirme le dictateur dans l'extrait audio, quatre jours seulement avant l'intervention militaire occidentale de mars 2011, qui conduira à sa chute, en octobre. Il précise également les raisons et les motifs du soutien libyen au candidat de l'UMP : « Pour nous, en tant que Libyens, si le président de la République française gagne les élections grâce à nos fonds, c'est vraiment un gain. »

Le lendemain de cet entretien avec le dictateur libyen, son fils, Saïf Al-Islam Kadhafi, avait demandé que Nicolas Sarkozy rende l'argent de la campagne présidentielle, « Que Sarkozy rende l'argent qu'il a accepté de la Libye ! » corroborant les accusations de Mouammar Kadhafi sur le financement libyen.

INTERVIEW EXCLUSIVE - Saïf Al-Islam Kadhafi accuse Nicolas Sarkozy © euronews (en français)

Dans l'enregistrement de Pièces à conviction, l'ancien interprète libyen, Moftah Missouri, qui traduit l'entretien avec la journaliste du Figaro, Delphine Minoui, explique également que Mouammar Kadhafi lui aurait précisé plus tard quel était le montant des fonds destinés à la campagne de Nicolas Sarkozy : « Une vingtaine de millions de dollars. » Montant qu'il avait déjà confirmé dans l’émission Complément d’enquête, diffusée le 20 juin 2013 sur France 2, en expliquant avoir appris de Kadhafi que la Libye avait versé « une vingtaine de millions de dollars » à Nicolas Sarkozy à l'occasion de sa campagne de 2007. Dans cette émission, Moftah Missouri confirmait également l’authenticité du document officiel libyen dévoilé par Mediapart le 28 avril 2012 :

Financement libyen de Sarkozy : un témoignage clé (extrait) © Mediapart

Ce nouvel élément de preuve du financement libyen intervient alors que plusieurs autres dignitaires du régime ont déjà confirmé le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy par Tripoli, à l'image de l'ancien premier ministre Baghdadi Al-Mahmoudi, lors d'une audience d'extradition à Tunis. Le 4 décembre 2013, Anoud Al-Senoussi, fille de l'ancien chef du renseignement, Abdallah Al-Senoussi, affirmait à Mediapart que son père, actuellement détenu en Libye, savait où se trouvent les preuves du financement de la campagne de Nicolas Sarkozy.

Mediapart avait publié le 28 avril 2012 un document officiel, issu des services secrets libyens et daté du 10 décembre 2006, qui confirmait la volonté des autorités libyennes « d’appuyer la campagne électorale » de Nicolas Sarkozy et validait la décision de M. Kadhafi de verser 50 millions d'euros au candidat en 2007.

Voici les principaux articles de Mediapart publiés sur cette affaire :

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale