La sédation irréversible en fin de vie devient loi

Par

L'Assemblée nationale puis le Sénat ont adopté ce mercredi 27 janvier une proposition de loi permettant de plonger dans une sédation irréversible les patients en phase terminale, sans toutefois aller jusqu'à légaliser l'euthanasie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Parlement a adopté ce mercredi 27 janvier une proposition de loi qui permet de plonger dans une sédation irréversible les patients en phase terminale, sans toutefois aller jusqu'à légaliser l'euthanasie. Députés et sénateurs ont tour à tour voté en faveur de ce texte, mis au point par une commission mixte paritaire la semaine dernière.