Les salariés menacés de Cargill veulent apprendre des ex-Goodyear

Par

Visés par un plan social, des salariés de l’usine Cargill d’Haubourdin (Nord) se sont rendus mardi à Amiens à l’audience des prud’hommes des ex-salariés de Goodyear. Par solidarité, mais aussi pour s’inspirer de leur vécu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Amiens (Somme), envoyée spéciale.– Il est 5 heures du matin et les salariés de Cargill, l’un des leaders mondiaux de la production d’amidon, se pressent dans le petit local de la CGT attenant à l’usine d’Haubourdin (Nord) pour se mettre à l’abri d’une averse matinale. Là se retrouvent ceux qui viennent de se lever, se réchauffant avec un café, et ceux qui finissent leur nuit de travail, un verre de rosé à la main. « Il faut bien tenir », lance l’un d’eux.