À défaut de récépissé pour lutter contre les contrôles au faciès, la police et la gendarmerie françaises expérimenteront à partir du 1er mars 2017 un enregistrement vidéo systématique des contrôles d’identité dans plusieurs zones de sécurité prioritaires (ZSP). À chaque contrôle, selon le projet de décret consulté par Mediapart, les agents « porteurs d’une caméra mobile (…) procèdent systématiquement par ce moyen à l’enregistrement des contrôles d’identité qu’ils effectuent sur la voie publique ». Selon nos informations, 23 ZSP sont concernées, situées à Marseille, Vernon, Forbach, Gonesse, Nice, Toulouse, Lyon, Mantes-la-Jolie, Grigny, Viry Châtillon, Paris, ainsi que dans les Hauts-de-Seine, en Seine-Saint-Denis, et dans le Val-de-Marne.