Saucisson dans la poche d’un gendarme musulman, une simple «bêtise» pour sa hiérarchie

S’estimant victime de comportements racistes liés à sa religion musulmane et à ses origines algériennes au sein de sa brigade, un gendarme a saisi en vain sa hiérarchie, puis la justice. Malgré plusieurs témoignages en ce sens, toutes deux ont classé l’affaire, considérant qu’il cherchait surtout à obtenir une mutation. Le gendarme a depuis préféré démissionner.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le jour où il a obtenu son certificat d’aptitude gendarmerie (CAG) en juillet 2015, l’élève gendarme B., de confession musulmane, a trouvé un saucisson dans la poche de sa veste. Son supérieur, qui a reconnu l’y avoir placé, a ensuite prétendu qu’il voulait faire une « plaisanterie » à un autre gendarme et qu’il s’était trompé de veste. Mais pour B., la volonté de l’humilier était claire.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal