Ségolène Royal veut moins de loups en circulation

La ministre de l'écologie a annoncé son intention de « mieux protéger les éleveurs » contre les loups. Au même moment, à Foix (Ariège), plus de 2 000 manifestants – éleveurs, agriculteurs, chasseurs – dénonçaient des attaques de plus en plus nombreuses du prédateur aux grandes dents.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ségolène Royal, la ministre de l'écologie, a fait ses comptes. Trois cents loups ont été recensés en France cette année. Ces chiffres sont en hausse d'une cinquantaine, même si les attaques contre les troupeaux restent stables. « Les dommages restent trop importants », affirme la ministre, dans un communiqué publié le 28 juin, déterminée à soutenir les éleveurs. En 2013, plus de 6 000 animaux d'élevage ont été victimes du loup, sans oublier les attaques d'animaux sauvages comme l'ours ou le vautour.