Le RN sonné par la défaite

Par

Incapable de remporter une seule région, le parti de Marine Le Pen sort déboussolé d’un scrutin qui devait le propulser vers l’élection présidentielle. Au Rassemblement national, certains remettent en cause sa stratégie de « normalisation ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Marine Le Pen l’avait annoncé dans un dernier message vidéo envoyé à ses électeurs : ces élections régionales et départementales devaient être, pour son parti, « la première étape d’une alternance majeure dont le pays a tant besoin ». Pourtant, après la claque du premier tour, les résultats du dimanche 27 juin sont venus confirmer un cinglant désaveu pour le parti d’extrême droite, qui se réjouissait depuis des semaines de caracoler en tête des sondages.