L'opération déminage d'un dossier social à hauts risques

Par

François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont tout fait pour déminer la menace d’un premier mouvement social d’ampleur depuis leur arrivée au pouvoir. Quatre syndicats appellent à manifester le 10 septembre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le contraste est saisissant. Avant l’été, certains proches de François Hollande ne masquaient guère leur inquiétude, allant jusqu’à charger par avance la ministre des affaires sociales Marisol Touraine, critiquée au sein du gouvernement. Depuis, les mêmes se gargarisent d’une réforme des retraites « équilibrée » pour laquelle l’Élysée et Matignon étaient à la manœuvre.