L'Allemagne et l'Europe : le PS rate le coche d'un débat légitime

Par

L’espace d’un week-end, le PS et le gouvernement ont offert le spectacle d’une majorité incapable de débattre d’un enjeu crucial : l’avenir de l’UE et le rapport avec Berlin. Mal maîtrisée, la discussion a surtout contribué à exposer désaccords et guerres d’ego.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’espace d’un week-end, le parti socialiste et le gouvernement ont offert le spectacle d’une majorité incapable de débattre d’un enjeu crucial : l’avenir de l’Union européenne et le rapport avec l’Allemagne d’Angela Merkel. La discussion, pourtant légitime, fut tellement mal maîtrisée qu’elle a surtout contribué à exposer les désaccords et les guerres d’ego d’un pouvoir fragilisé.