Brétigny: la justice très accommodante avec la SNCF

Par

La justice a accepté une nouvelle demande d’acte de la SNCF, qui multiplie les manœuvres pour tenter de se dédouaner dans l’affaire du déraillement mortel de Brétigny. Les victimes dénoncent une volonté d’épargner l’entreprise publique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les familles des victimes de l’accident mortel du train Corail de Brétigny, qui a fait 7 morts et plus de 30 blessés en 2013, sont exaspérées par l’attitude de la justice. Comme l’a révélé Le Figaro, la chambre de l’instruction a validé le lancement d’une nouvelle expertise métallurgique réclamée par la SNCF, mise en examen pour « homicides involontaires » dans cette affaire.