Le 2 juin, une rentrée scolaire en trompe-l’œil

Par

À partir du 2 juin, les écoles rouvrent, mais dans les faits, peu d’élèves pourront retourner en classe. Pour y voir clair, Mediapart fait le point sur les annonces du ministre de l’éducation nationale. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jeudi 28 mai, le gouvernement a annoncé, dans les grandes lignes, les nouvelles étapes du déconfinement. Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, l’a martelé : la réouverture des écoles est « une urgence sociale » et « un impératif éducatif ». Pourtant, le protocole sanitaire strict, qui restreint le nombre d’élèves qui peuvent être accueillis, ne sera pas desserré jusqu’en septembre et ce, malgré le déclin de l’épidémie. Ainsi, la velléité du gouvernement de remettre les élèves à l’école semble, encore une fois, se heurter à la réalité du terrain. Mediapart fait le point sur les annonces.