Tir mortel de Flash-Ball: «Il fallait annuler cette menace»

Par

Dix-huit mois de prison avec sursis ont été requis le 27 janvier 2017 contre Xavier Crubezy, le policier qui en 2010 avait tué Mustapha Ziani par un tir de Flash-Ball dans un foyer de travailleurs étrangers à Marseille. Le sous-brigadier a plaidé la légitime défense, alors qu'il faisait face à un homme affaibli, armé d'un mug et d'un verre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Marseille (Bouches-du-Rhône), envoyée spéciale.– Dix-huit mois avec sursis ont été requis contre Xavier Crubezy, un policier de 39 ans jugé pour avoir tué Mustapha Ziani, résident d’un foyer de travailleurs à Marseille. C’est le seul cas de décès causé par un tir de Flash-Ball en France. Ce 27 janvier 2017, l’affaire est pourtant expédiée en deux heures et demie devant le tribunal correctionnel de Marseille. Les faits sont, il est vrai, tristement limpides.