Pénurie de médicament: un tri est fait pour soigner des cancéreux

Par

Face à la pénurie d’un traitement qui soigne le cancer de la vessie, un système de contingentement à points a été inauguré en janvier. Son but ? Trier les patients qui auront droit aux premiers flacons disponibles. En dépit d'une annonce de réapprovisionnement jeudi, cette rupture de stock liée au business pharmaceutique réduit gravement les chances de guérison des malades.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

René Richoux aurait dû reprendre son combat contre le cancer de la vessie le 14 janvier 2020 pour le deuxième round de son traitement. C’était compter sans la pénurie qui le prive de son médicament. Depuis, il erre, désarmé, dans une « angoissante attente ».