La police se divise sur l’appel du syndicat Alliance contre le FN

Par

Comme en 2002, le syndicat policier Alliance, majoritaire chez les gardiens de la paix et gradés, a appelé à voter contre le Front national au second tour de l’élection présidentielle. Selon une enquête inédite du Cevipof, 65 % des 308 policiers et militaires interrogés fin mars avaient l’intention de voter Marine Le Pen au second tour, en cas de duel avec Emmanuel Macron.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Premier syndicat des gardiens de la paix et des gradés, Alliance police a appelé lundi à voter contre Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, le 7 mai 2017. « Aujourd’hui, si chaque policier est libre de son choix, Alliance Police nationale, syndicat majoritaire, invite à voter contre la candidate du Front national », indique le communiqué, sans citer le nom de son adversaire, Emmanuel Macron, le candidat d’En Marche!. L’organisation avait déjà appelé à faire barrage contre Jean-Marie Le Pen en 2002.