Macron assume la «vie avec le virus», quoi qu’il en coûte

Par

Le président de la République a présenté un calendrier de déconfinement qui revient à « vivre avec le virus, y compris face à un haut niveau d’incidence ». Les nombres de morts et de malades graves du Covid ne baissent toujours pas.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le service de réanimation de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, « on est complètement saturés, on a des appels en permanence pour le Covid, c’est l’horreur. On espère que cela va baisser, mais ce n’est pas encore le cas », raconte le professeur Jean-Michel Constantin. Dans la nuit de mercredi à jeudi, il tenait la permanence téléphonique régionale des réanimateurs, il a reçu des appels pour « une femme de 33 ans qui venait d’accoucher, un homme de 33 ans sans comorbidités, une femme de 53 ans, tous dans un état gravissime ».