La croissance française tient le cap, mais reste fragile

Par

Le PIB français a progressé de 0,5 % au deuxième trimestre 2017, soit le même rythme que les deux derniers trimestres. Une amélioration qui tient avant tout à la hausse des exportations, mais qui ne valide pas la capacité du pays à résister à l'austérité programmée par le gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La croissance française est restée solide au deuxième trimestre de 2017. Selon la première estimation de l’Insee, le PIB réel hexagonal a progressé de 0,5 % entre avril et juin, soit le même rythme qu’au cours des deux derniers trimestres. On constate donc clairement une stabilisation à un niveau relativement élevé de la croissance française depuis la fin de l’année passée. Entre le premier trimestre 2011 et le dernier de 2016, ce niveau de 0,5 % n’avait été franchi par la croissance française que trois fois, de façon ponctuelle. C’est dire si, effectivement, depuis la fin de 2016, une tendance nouvelle semble s'esquisser.