L’ex-ministre Urvoas est condamné à une peine très symbolique

Par

L’ancien ministre de la justice Jean-Jacques Urvoas a été condamné à un mois de prison avec sursis et à 5 000 euros d’amende par la CJR pour violation du secret professionnel. Il peut aller en cassation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Cour de justice de la République (CJR) a rendu ce lundi une décision plus que clémente dans l’affaire Jean-Jacques Urvoas. Pas de quoi redorer le blason de cette juridiction d’exception critiquée de toutes parts.