La Cnil dresse un bilan accablant de la tenue du fichier des empreintes digitales

Par

La Commission nationale de l’informatique et des libertés a constaté de nombreuses infractions à la législation dans la gestion du FAED, le fichier centralisant les empreintes collectées par les forces de l’ordre, et enjoint le ministère de l’intérieur de se mettre en conformité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un fichier mal tenu, mal sécurisé, contenant illégalement des données censées avoir été effacées, non-respect de la législation sur la durée de conservation… la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) dresse, dans une décision rendue jeudi 30 septembre, un état des lieux alarmant du fichier automatisé des empreintes digitales (FAED).