La justice valide l'assignation à résidence de six militants du climat

Par

Le tribunal administratif de Rennes a rejeté ce lundi 30 novembre des recours en urgence déposés par cinq des 26 militants du climat assignés à résidence dans le cadre de l'état d'urgence. À Cergy-Pontoise, le recours du militant écologiste Joël Domenjoud a également été rejeté.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le juge des référés du tribunal administratif de Rennes a rejeté ce lundi 30 novembre, sans audience, cinq recours contre des assignations à résidence déposés par des militants rennais du climat. Ils font partie des 26 militants assignés à résidence depuis le 24 novembre dans le cadre de l’état d’urgence pour empêcher leur éventuelle participation à des « actions revendicatives violentes » autour de la COP21, le sommet sur le dérèglement climatique qui a commencé ce week-end.