Les ennuis judiciaires d’un «Monsieur Sécurité» chouchou des médias

Enveloppes de cash, œuvres d’art et comptes offshore : une enquête judiciaire a mis au jour un vaste système de blanchiment présumé entre la France et la Chine. Le consultant télé Driss Aït Youssef, expert auprès du ministère de l’intérieur, a été mis en examen dans ce dossier en compagnie du petit-fils de Charles Pasqua.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Omniprésent sur les plateaux télé, l’expert des questions de sécurité Driss Aït Youssef a connu une actualité judiciaire chargée au mois de septembre dernier. Ce consultant auprès du ministère de l’intérieur, intégré par Christophe Castaner au groupe de réflexion pour un nouveau schéma de maintien de l’ordre, a d’abord été condamné mais dispensé de peine dans une affaire de malversations liées à deux associations subventionnées à Marseille.