Trois défaites de la politique économique et sociale

Par
Ce sont trois faits issus de l'actualité économique de cette fin d'année. D'abord, selon les statistiques publiées mercredi 30 décembre 2009 par l'Insee, la dette française a progressé de près de 10 points en un an. Ensuite, le Conseil constitutionnel a censuré la taxe carbone. Enfin, la dernière privatisation en date, celle de la régie publicitaire de France Télévisions, a été marquée par de nombreux incidents de procédure. Parti pris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une dette publique qui explose; une taxe carbone censurée par le Conseil constitutionnel; une procédure de privatisation de la régie publicitaire de France Télévisions qui fait l'objet de vives critiques du fait de son opacité: les hasards de l'actualité de cette fin d'année donnent une photographie impressionniste mais très fidèle de ce qu'est la politique économique française. Brouillonne, dangereuse pour l'avenir, socialement inégalitaire et qui a, de surcroît, souvent le clientélisme pour ressort.