Depardieu, les people et l'Histoire

Par

Dans la polémique qui a accompagné l’exil fiscal de Gérard Depardieu, les plus grandes références historiques ont été convoquées. Sous l’absurdité de certains propos perce pourtant une vision de l’Histoire qui n’a rien d’anodin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rien de tel dans une polémique qu’une référence historique. Elle donne de la hauteur au propos, de la profondeur de champ… Bref, dans le clapotis de l’ère Twitter, elle est censée faire échapper à l’insondable vanité de l’époque. Elle peut aussi, ce qui ne gâche rien, rappeler à son auditoire qu’on a quelque culture. Dans ce qu’il faut désormais qualifier d’« affaire Depardieu », les références historiques ont fusé. On a ainsi vu l’acteur Charles Berling comparer le déchaînement médiatique contre l’exilé fiscal Depardieu au retour du « maccarthysme », Alain Afflelou, dans un même étranglement, invoquer la « guerre de tranchées » de la Grande Guerre et « 1789 »… Et l’immense Catherine Deneuve lancer au contempteur de Depardieu qui, après Jean Valjean, fut aussi Danton : « Qu’auriez-vous fait en 1789, mon corps en tremble encore ! »