La crise mondiale de l'automobile sera le cauchemar du gouvernement en 2013. Après PSA et Renault, Goodyear-Dunlop, saga à multiples rebondissements depuis 2007, revient au cœur du chaudron social. La direction du géant américain du pneu a annoncé ce jeudi 31 janvier son intention de fermer son usine d'Amiens-Nord, soit la suppression de 1 173 postes. Une bombe à retardement pour la capitale de la Picardie, région qui ne se relève pas du chômage et de la misère, accablée depuis des décennies par une cascade de plans sociaux. Rien que dans la Somme, le taux de chômage s'élève à 12,4 % au troisième trimestre 2012.