mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Mediapart lun. 25 juil. 2016 25/7/2016 Édition de la mi-journée

Goodyear-Amiens : cinq ans de lutte et un paysage syndical explosé

31 janvier 2013 | Par Rachida El Azzouzi

La direction de Goodyear vient d'annoncer son intention de fermer l'usine d'Amiens-Nord supprimant ainsi 1 173 postes. Ceci après l'échec du projet de reprise par le groupe Titan et cinq ans de bataille juridique menée par la CGT, majoritaire, contre l'avis des autres syndicats.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La crise mondiale de l'automobile sera le cauchemar du gouvernement en 2013. Après PSA et Renault, Goodyear-Dunlop, saga à multiples rebondissements depuis 2007, revient au cœur du chaudron social. La direction du géant américain du pneu a annoncé ce jeudi 31 janvier son intention de fermer son usine d'Amiens-Nord, soit la suppression de 1 173 postes. Une bombe à retardement pour la capitale de la Picardie, région qui ne se relève pas du chômage et de la misère, accablée depuis des décennies par une cascade de plans sociaux. Rien que dans la Somme, le taux de chômage s'élève à 12,4 % au troisième trimestre 2012.