Loi «anticasseurs»: la majorité se plie à la ligne sécuritaire de Castaner

Par

Les articles les plus polémiques, dont celui sur l'interdiction administrative de manifester pour des individus suspectés de violences, ont été votés par une majorité de députés à peine fragmentée par l'enjeu démocratique. Les gauches ont lutté pied à pied pour supprimer ces dispositions. En vain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Y aura-t-il une « bataille » entre La République en marche et Christophe Castaner sur la proposition de loi dite « anticasseurs » lors du débat en séance publique ? Les discussions, parfois âpres en commission des lois, pouvaient le laisser penser, avec quelques députés LREM rétifs à faire de lourdes concessions sur un texte issu de la majorité Les Républicains au Sénat, et soutenu tel quel par le gouvernement. Mais une semaine après le passage en commission, la majorité a abandonné tout bras de fer et, sans doute aussi pour certains, beaucoup de ses convictions.