Primaire LR: et si Le Maire était un Macron bien ancré à droite?

Par

Rival des ténors de la droite pour la primaire de novembre, Bruno Le Maire multiplie les rencontres avec les électeurs pour les convaincre qu'il peut incarner le « renouveau ». Mais nombreux sont ceux qui sont attentifs à ne pas trop le voir s'écarter des antiennes traditionnelles de la droite, notamment autour des questions de sécurité et d'immigration. Reportage à Lyon et Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lyon, de notre envoyée spéciale.-  Chemise sans cravate et manches retroussées, le style « BLM » -inspiré du look Obama- ne doit rien au hasard. Vendredi 27 mai, Bruno Le Maire, outsider de la primaire de la droite, était à Lyon pour son 370e déplacement en France depuis 2013. Après avoir visité la Maison Lejaby et l'institut Paul-Bocuse, le député de l'Eure s'est retrouvé au milieu de 500 à 600 auditeurs. Au milieu, car c'est aussi ça la méthode Bruno Le Maire : pas de cravate, mais pas non plus de scène, ni de fiches. Trois jours plus tard, dans une petite salle du Marais qui déborde, le candidat à la candidature a même dû répondre aux questions sans micro, après un problème de sono.