Ce désordre qui menace nos libertés

Par
On pensait l'incendie ultra-sécuritaire de l'été achevé. Faux. Eric Besson et Brice Hortefeux récidivent, ciblant encore une fois les Roms. A la veille du remaniement gouvernemental, c'est à celui qui sera le plus radical alors que François Fillon ne tient plus son équipe. Enjeu de ces luttes de pouvoir: nos libertés publiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela ressemble beaucoup à un coup de force. La semaine dernière, le premier ministre François Fillon convoquait à Matignon Brice Hortefeux, Eric Besson et Christian Estrosi, les pyromanes de l'ultra-sécuritaire qui venaient d'occuper l'été par quelques déclarations fracassantes. Rappel à l'ordre : dans un communiqué, Matignon se dit contre «toute instrumentalisation de la question de l'immigration irrégulière de part et d'autre».