Discriminations au restaurant L’Avenue à Paris : révélations sur une enquête bâclée

En 2018, ce restaurant huppé du VIIIe arrondissement de Paris était accusé de refouler les femmes voilées et les clients aux noms à consonance arabe. Un avis du Défenseur des droits, consulté par Mediapart, montre comment l’enquête judiciaire, désormais classée, a été totalement expédiée.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Cet été encore, quelques affaires ont rappelé combien les discriminations étaient ancrées dans le monde de l’hôtellerie-restauration. Fin juillet, le Manko Restaurant, établissement chic du VIIIe arrondissement de Paris, était accusé, vidéo à l’appui, de refuser l’entrée aux personnes noires. Peu de temps après, une enquête menée par SOS Racisme révélait le système discriminatoire opéré par des plagistes de Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes) pour refuser de louer des transats aux clients d’origine maghrébine. Mais après l’indignation médiatique et politique, qu’en est-il de l’issue de ces affaires une fois que la justice s’en empare ?

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal